Tout d’abord, que tous les maris et pères soient rassurés, leurs enfants ne perdront pas leur nom en cas de divorce.

Le divorce n’entraîne aucun changement de nom des enfants.

Par contre il est assez fréquent que la femme qui divorce souhaite qu’après la séparation les enfants portent le double nom afin qu’ils apparaissent également sous son nom à elle.

Il s’agit effectivement là d’une possibilité, les enfants peuvent porter le nom de leur mère à titre d’usage, en plus du nom de leur père.

En ce qui concerne les enfants majeurs, ce sont eux qui choisissent.

En ce qui concerne les enfants mineurs, il s’agit d’un élément de l’autorité parentale et il faut donc que le ou les (si elle est conjointe) titulaires de l’autorité parentale conjointe soient d’accord sur ce point.

A défaut d’accord ils pourront toujours l’un ou l’autre saisir le juge aux affaires familiales sur ce point.