voilà un sujet qui fâche et qui fait couler de l’encre. L’image de l’avocat est brouillée, à la fois défenseur de la veuve et de l’orphelin et horrible capitaliste ne pensant qu’à l’argent…

Pourtant la situation est fort simple et il suffit d’un peu de bon sens.

Les avocats sont des êtres humains (mais oui, quelle surprise) comme les autres et, comme c’est étonnant, ils doivent travailler pour se nourrir et entretenir leur famille.

Et s’il travaille le soir ou la nuit, alors il risque, comme nous tous, de perdre sa famille.

Avocat est un métier au même titre que boulanger, employé de banque, dentiste ou vigneron.

Pour l’exercer il faut non seulement avoir pris le temps de faire des études mais encore les continuer quotidiennement car les lois changent, de même que les pratiques des tribunaux et la jurisprudence de la Cour de Cassation. Et ce temps, c’est du travail.

En outre, les avocats sont professions libérales ce qui veut dire qu’ils sont entrepreneurs et ont des salariés, qu’ils doivent (et c’est bien normal) rémunérer.

Ils paient aussi les locaux dans lesquels ils travaillent (loyer, EDF, téléphone, internet…) et les fournitures (papier, informatique…).

Et bien sur des cotisations sociales élévées.

Au final, il est fréquent qu’un avocat parisien ait de l’ordre de 70% de frais, taux un peu moins élevé en province (les loyers sont moins chers).

Résumons, faire des dossiers, donner des conseils, aller en audience, aller aux réunions, écrire des lettres, répondre au téléphone à ses clients, lire la documentation professionnelle pour se tenir informé des nouveauté, aller à des formations et des colloques… tout cela c’est le travail de l’avocat.

Comme tout travail mérite salaire, l’avocat perçoit des honoraires.

Rappelons que ces honoraires sont soumis à la TVA c’est à dire à une taxe à 19.6% reversée par l’avocat à l’Etat.

Sur le reste des honoraires, 70% partent en frais.

Et le reste rémunère le travail de l’avocat.

Alors lorsque vous demandez à un avocat de vous répondre gratuitement, vous lui demander de travailler gratuitement . Pire en fait vous lui demandez de payer pour travailler car les frais, eux, continuent à courir et doivent être payés régulièrement (la secrétaire doit elle accepter de travailler gratuitement, le propriétaire de ne pas percevoir de loyer…).

Je sais, vous vous dites, elle exagère, un petit conseil ça n’est rien du tout, ca lui prendra une seconde. Mais vous n’êtes pas seul, vous êtes nombreux à faire ces demandes et, j’ai pu le voir la semaine passée, il a fallu prendre sur mon temps libre pour vous répondre, au détriment de ma vie de famille.

Alors franchement, vous trouveriez normal que je doive travailler gratuitement, sur mon temps libre, et en payant mes frais de ma poche.

Moi pas (et je crois que vous non plus vous ne l’accepteriez pas)

Alors si vous avez des questions, posez les sur mon ce site et notez que je ne réponds pas gratuitement, j’ai besoin de travailler pour vivre, comme la plupart d’entre vous.