Les parents se séparent, les enfants vont nécessairement en souffrir.

Certes, mais selon la façon dont les parents vont gérer la situation la souffrance va être plus ou moins importante.

En effet les enfants sont particulièrement sujets au conflit de loyauté.

Le conflit de loyauté est défini par les psy comme un conflit intra-psychique né de l’impossibilité de choisir entre deux situations possibles, ce choix concernant ses sentiments envers ses parents.

Dès qu’un enfant est à la source d’un conflit important entre ses parents, il peut se trouver dans un conflit de loyauté et ce même si les parents ne lui demandent pas de faire un choix.

Englué dans ce conflit intérieur, l’enfant va tenter de faire plaisir à chacun de ses parents tour à tour.

C’est ainsi que si la mère lui dit, « tu vas me manquer ce week end« , il va pleurer et ne pas vouloir aller chez son père. La mère fera constater à des personnes présentent que l’enfant ne veut pas y aller, contactera son avocat, persuadée que l’enfant lui fait part de son désir de ne pas aller chez son père car il est mieux avec elle.

Mais le même enfant, si son père lui demande: « ça te plairait de venir voir papa plus souvent » répondra oui; ravi le père demandera une résidence alternée.

Et le conflit entre les parents s’aggravera, et l’enfant s’enfermera dans ce système ne pouvant et ne voulant à aucun prix rendre triste l’un de ses parents et ce inconsciemment.