Il s’agit là d’un syndrome psychologique qui, est malheureusement trop courant et met l’enfant en danger psychologique.

Il a lieu lorsque suite à une rupture, un parent (le parent aliénant) considère l’autre parent (le parent aliéné) comme fondamentalement mauvais pour l’enfant. Manipulé par le parent aliénant, l’enfant va prendre fait et cause de façon absolue pour le parent aliéné et va tenter de tuer psychologiquement l’autre parent. 

L’enfant, tout en restant persuadé d’avoir tout son libre arbitre, et c’est là la perversion de la chose, va être totalement phagocyté par la pensée du parent aliénant.

De ce fait il va arguer d’allégations variées, plus ou moins crédibles, à l’encontre de l’autre parent, le parent aliéné, afin de faire douter de sa capacité parentale.

Dans ce cadre il y a dénigrement plus ou moins systématique du parent aliéné avec parfois des allégations de maltraitances physique ou morale, le plus souvent fausses.

Selon le De R.A.Gardner (The parental alienation syndrome, a guide for mental health and legal professionals), le parent aliénant est manipulateur et l’enfant aliéné participe à la calomnie du parent cible.

On retrouve 8 symptomes dans ce syndrome:

1° campagne de dénigrement du parent aliéné

2° absence ou quasi-absence d’explications de l’enfant de son attitude

3° extrême certitude de l’enfant dans ses propos

4° sensation d’indépendance de l’enfant qui pense ne pas être influencé

5° soutien absolu de l’enfant au parent aliénant

6° l’enfant ne se sent absolument pas coupable de ses actes de dénigrement

7° inventions par l’enfant de faits n’ayant jamais eu lieu

8° les proches du parent aliéné font aussi l’objet de dénigrement par l’enfant.

Le neurologue W.von Bochgalhau, spécialiste en psychothérapie et en psychiatrie, assimile le syndrome d’aliénation parentale au syndrome de Stockholm: « l’angoisse et la dépendance font que la victime s’identifie à l’agresseur d’une manière si radicale qu’elle refuse toute aide et toute prise d’influence extérieure« .

L’enfant est alors en danger et il faut agir rapidement pour éviter des désordres psychologiques grave et pérennes.