Mon mari est parti sans laisser d’adresse.

Mon épouse refuse de divorcer et ne viendra pas à l’audience.

Mon mari est d’accord pour divorcer mais il ne fera rien et ne prendra pas d’avocat.

Ces questions semblent souvent insurmontables aux justiciables, pourtant la réponse est simple: cela ne pose aucun problème. Le fait de ne pas se présenter à l’audience ou de ne pas avoir d’adresse connue n’empêche nullement la procédure d’être mise en oeuvre et la décision d’être rendue.

Toutefois si vous vous trouvez dans l’un de ces cas, prévenez votre avocat afin qu’il obtienne du juge un « permis de citer » et une date d’audience. Ainsi votre conjoint sera convoqué (en utilisant au besoin sa dernière adresse connue) à l’audience par huissier (à vos frais) et s’il ne se présente pas l’audience pourra avoir lieu de façon normale.

Seuls inconvénients:

* un surcoût puisque vous paierez les frais d’huissier (sauf à l’aide juridictionnelle)

* l’impossibilité d’une procédure amiable