Dans nombre de procédures devant le jaf la présence des parties n’est

pas légalement obligatoire. La question se pose donc régulièrement de

savoir s’il est nécessaire pour nos clients d’y venir ou non.

Le travail, l’angoisse de voir l’autre, un agenda parfois compliqué, le

déplacement…de nombreuses raisons peuvent pousser nos clients à

éviter de se déplacer à l’audience, comptant sur nous pour les

représenter.

D’aucuns au contraire veulent absolument être là espérant pouvoir dire

enfin ce qui doit l’être et vider leur rancoeur.

D’autres enfin ont crainte que leur absence ait un effet négatif sur le

juge, qui pourrait croire qu’ils se désinteressent de leur demande.

La réponse est ailleurs, dans l’objet de la demande et dans les usages

locaux voire spécifique de certains magistrats.

Il faut donc se garder d’avoir une idée préconcue et demander

simplement à son avocat ce qu’il en pense et pourquoi.

En ce qui me concerne, je me contente d’informer le client quand sa

présence semble indispensable et je leur rappelle que l’audience sera

brève et sans doute frustrante et qu’ils ne pourront pas ou très peu

s’exprimer, sans compter que ce type d’audience n’est pas le lieu pour

« vider son sac ».

Après, il appartient à chacun de décider.

La présence du client lui permet non seulement d’apprécier ma

connaissance de son dossier mais aussi de voir la réalité d’une

audience et de nos conditions de travail, de l’attente debout dans des

couloirs bondés durant des heures, des retards, de l’attitude plus ou

moins acceptable des uns et des autres et de la réalité de ce que dit

l’autre…