Selon les procédures et les exigences de la Loi, l’avocat peut assister ou représenter son client.

L’assister veut dire que le client est présent en personne et que l’avocat est à ses côtés.

Le représenter veut dire que le client est absent de l’audience et qu’il est en quelque sorte remplacé par son avocat.

Un exemple, de droit de la famille bien évidemment: dans le divorce et plus précisemment au début de la procédure, pour l’audience dite de conciliation, la présence des parties est obligatoire. L’avocat peut donc assister son client mais pas le représenter. En conséquence, si le client ne vient pas, l’avocat ne peut rien faire, il n’est pas même entendu par le juge.

A contrario, dans une procédure concernant seulement la résidence des enfants devant le juge aux affaires familiales, la présence des parties n’est pas obligatoire, l’avocat peut donc représenter son client si celui-ci ne veut pas se venir à l’audience. Toutefois si le client veut venir, il sera alors assisté de son avocat.