Lorsqu’une décision de justice fixe la pension alimentaire due à un enfant, elle prévoit usuellement que cette pension s’arrêtera lorsque l’enfant sera autonome financièrement.

Parfois des précisions sont apportées sur ce que veut dire autonomie financière et ces précisions dépendent du juge si les parties n’ont rien précisé. Il est donc souhaitable dans les demandes de préciser ce que l’on considérera comme normal. Mais quelles que soient les précautions que l’on puisse prendre, il y aura toujours des cas ou l’autonomie financière prévue sera contournée, il faudra alors ressaisir le juge.

Il est cependant raisonnable de prévoir ces précisions et d’y ajouter une clause obligeant l’enfant (ou le parent percevant la pension selon les cas) à justifier du suivi scolaire au moins une fois, voire deux fois, par an sous peine d’arrêt de plein droit de la pension.

Ces précautions ne sont pas la panacée, mais elles permettent dans de nombreux cas de simplifier la vie de chacun.