Dans une séparation, celui qui est à l’origine de la rupture est souvent pressé et c’est normal, il a pris d’abord la mesure de la situation puis l’a accepté et s’est décidé, l’ensemble de ce processus décisionnel a pris du temps et lorsqu’enfin il est prêt, il voudrait que tout aille au plus vite.

Mais l’autre conjoint, celui qui subit, n’en est pas au même point et de loin. 

Pour être très imagée, l’un des conjoints est dans le TGV, l’autre sur le quai; ils n’avancent pas à la même vitesse.

Il faut savoir être patient et connaître le déroulement du processus séparatif.

On compte 5 phases dans la séparation:

  • le déni
  • la négociation (je suis prêt à tout accepter pour qu’il/elle revienne)
  • la colère
  • la dépression – tristesse
  • l’acceptation

La plupart du temps, celui qui a décidé de partir est dans la dernière alors que l’autre est dans la première, il faut donc laisser le temps au temps.

Notamment dans un divorce par consentement mutuel car le but est la pérénnité et il faut pour cela un accord équilibré.