Lorsque des parents se séparent, ils trouvent parfois un accord entre eux sans passer par le tribunal. De même, il arrive fréquemment que des parents séparés ayant un jugement qui fixe leurs droits et obligations trouvent un accord différent.

C’est très bien car cela apaise les conflits et favorise le bien être de la famille et des enfants.

Toutefois il faut absolument s’assurer de la perenité de cet accord, de ce qu’il ne va pas être remis en question ou tout simplement nié par l’autre.

Sur la durée il est tout aussi courant que des désaccords interviennent sur des points plus ou moins fondamentaux et il faut alors être protégé des brusques modifications.

Il convient d’abord de faire un écrit précis des accords intervenus, que vous établirez en double exemplaire, chacun d’entre vous en conservant un exemplaire signé et daté.

Puis communément de saisir le juge aux affaires familiales pour faire homologuer cet accord, qui deviendra ainsi votre nouvelle règle.

Cet accord ne vous protège pas totalement mais il apporte la preuve de la situation.

exemple: au moment de la séparation, vous convenez que vous souhaitez que vos enfants fasse leur communion. Quelques années plus tard, votre ex refuse arguant que vous n’avez jamais parlé de ça. Si vous n’avez pas d’écrit ce sera difficile à prouver.

S’il s’agit d’un accord modifiant une décision de justice antérieure, il est indispensable de le faire valider par le tribunal car, nonobstant l’accord écrit, rien n’empêche l’autre parent de revenir ex abrupto à la décision antérieure.

exemple: vous avez une décision du tribunal fixant votre droit de visite et d’hébergement du samedi midi au dimanche soir, suite à un accord avec votre ex, vous prenez les enfants le vendredi sortie des classes et les ramenez à l’école directement le lundi matin. Rien ne l’empêche, du jour au lendemain, de changer d’avis.

Si vous avez conçu un enfant dans un cadre d’homoparentalité, ceci est encore plus important car les relations entre les parents sont à l’origine plus lâches. Prenez le temps lors de la conception de l’enfant de mettre par écrit vos accords et faites les valider dès sa naissance.