Le parent chez lequel l’enfant ne réside pas à titre principal ne doit pas se désinvestir mais il ne doit pas non plus phagocyter l’enfant en lui interdisant toute vie sociale quand il est chez lui, faisant ainsi de son week-end une vraie punition.

L’enfant, et plus encore l’adolescent, a besoin d’une vraie vie sociale et cela n’exclut en rien ses parents.

Lorsque votre enfant souhaite passer la nuit chez son copain alors que c’est « votre » week-end, vous n’êtes pas obligé de choisir entre lui interdire ou ne pas l’avoir du week-end.

Négociez avec lui, accompagnez le et revenez l’y chercher.

Bref, comportez vous avec votre enfant comme si vous l’aviez au quotidien, laissez le avoir une vie personnelle.