Toute personne qui justifie d’un intérêt légitime peut demander à changer de prénom (article 60 du code civil), cela nécessite un jugement.

Par exemple quand votre prénom ou la jonction entre votre nom et votre prénom est ridicule, vous gène, vous porte préjudice ou bien quand vous voulez franciser votre prénom.

Cette procédure peut-être faite par les parents pour leurs enfants mineurs mais si celui-ci a plus de 13 ans son consentement est obligatoire.

Pour obtenir ce changement de prénom, il faut faire une requête au juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance de votre domicile dans laquelle vous expliquez les raisons de votre demande et précisez le nouveau prénom que vous souhaitez.

Le juge n’est pas obligé d’accepter votre demande et il peut donc refuser ce changement s’il considère que votre intérêt n’est pas légitime.

C’est donc à vous de lui prouver la légitimité de votre demande.

L’assistance d’un avocat est obligatoire.

Le tribunal rendra un jugement, après avis du procureur de le République, qui sera mentionné sur les registres de l’état civil.