L’article L313-3 du code monétaire et financier prévoit qu’en cas de condamnation pécuniaire, le taux de l’intérêt légal est majoré de cinq points à l’expiration d’un délai de deux mois à compter du jour où la décision de justice est devenue exécutoire, même par provision.

Autrement dit, lorsque le débiteur ne paie pas, les intérêts courrent à compter de la date fixée dans le jugement, s’il n’y a pas de date, à compter de celle ou le jugement est exécutoire et au bout de deux mois d’impayés ils sont augmentés de 5 points . Pour 2010, le taux de l’intérêt légal de cette année étant de 0.65% par an, le taux majoré de 5 points est donc de 5.65%.