Trop souvent on s’aperçoit que nos clients, en pleine confusion suite à une séparation qui, selon, les culpabilise ou les anéantit, ont beaucoup de mal à apprécier les conséquences réelles que la loi donne à leurs actes.

Comme je l’ai déjà expliqué dans ce blog, la vérité juridique est parfois bien loin de la réalité vécue et le pragmatisme n’est pas toujours la meilleure qualité de nos juges. 

Il appartient à l’avocat d’être très honnête vis à vis de son client quand aux possibilités réelles offertes par la loi, la jurisprudence et la pratique judiciaire de sorte que les demandes soient en corrélation avec le possible et le viable.

Plus la demande sera raisonnable, plus le juge pourra l’entendre et la mettre en oeuvre.

Faire des demandes irrecevables, voire illégales, n’apporte rien d’autre dans le dossier que l’aggravation du conflit tant en terme de virulence que de temps. 

Pourtant il est relativement simple d’éviter cet écueil, il suffit de choisir un avocat spécialiste de la matière avec lequel on a une relation de confiance et de suivre ses conseils.