L’aide juridictionnelle est un sujet sensible, depuis des années elle est dysfonctionnelle.

Trois points principaux semblent poser problème :
* l’absence de fonds publics suffisants ;
* certains barreaux sont submergés de demandes (la Seine-Saint-Denis par exemple) ;
* les montants réglés aux avocats sont ridiculement faibles au regard du travail effectué.

Retrouvez l’article en son entier sur site du village de la justice