J’ai déjà parlé sur ce blog du droit collaboratif, processus nouveau (en France) de règlement alternatif des conflits.

La première question qui vient à l’esprit est de savoir quel intérêt pour nos clients de recourir à ce processus. Tout simplement d’obtenir ce qui est impossible par la voie judiciaire, que les points qui lui tiennent à coeur soient évoqués et que des solutions satisfaisantes soient trouvées tout en préservant les différents membres de la famille.

Mais pour que cela fonctionne il faut, outre l’accord des parties, que chacun des avocats ait reçu une formation spécifique afin de lui permettre la mise en place efficace de ce processus.

Le nombre d’avocats formés est encore restreint mais augmente régulièrement. Les avocats qui le sont font partie de l’association française des avocats de droit collaboratif et l’on trouve sur le site de l’association le rappel du processus ainsi que les coordonnées des avocats formés.