Quelque soit la bonne volonté des parents, leur séparation fera souffrir les enfants, qui les rêvent heureux et ensemble.

Mais la séparation des parents peut-être une véritable guerre et la victime est alors toujours, l’enfant.

Il est totalement illusoire de penser que parce qu’un enfant est jeune il ne comprend pas ou qu’il ne se rendra pas compte des tensions existant entre ses parents et de l’enjeu qu’il devient.

J’ai déjà parlé ici de l’aliénation parentale et du conflit de loyauté mais hors ces pathologies, tous les professionnels du droit de la famille savent que la sauvegarde de l’enfant, passe dans presque tous les cas par le pardon, la médiation, la réflexion, la remise en question de chacun et par la commune volonté des avocats d’engager la discussion.

Au moment où un couple se sépare, où la procédure est envisagée et où l’un des deux au moins va voir un Avocat, l’une des grandes craintes que l’on peut avoir c’est de savoir quel type d’Avocat il va trouver.

Va-t-il rechercher un spécialiste en droit de famille ? Va-t-il souhaiter un Avocat très agressif qui va, d’une certaine façon, être son héros, qui va combattre pour lui ? Ou va-t-il arriver avec la volonté d’amiable ou accepter que son Avocat le lui propose ?

A chaque fois que je rencontre les membres des associations d’avocats spécialistes du droit de la famille dont je fais partie, que ce soit l’association parisienne ou l’association nationale, il y a un point sur lequel nous tombons tous d’accord, c’est sur le fait que lorsque nous sommes en face d’un Confrère qui est lui aussi spécialisé, les choses se passent toujours beaucoup mieux pour le couple et les chances d’arriver à un accord amiable augmentent.

En effet, chacun se sent bien défendu, sait que tout va être fait pour mettre en avant ses propres intérêts et comprendre et entendre ceux des autres.

Chacun d’entre nous sait à quel point une séparation guerrière est dangereuse et nous avons tous les outils pour trouver des solutions à des situations parfois complexes.

Au contraire, comment faire lorsque l’on se retrouve en face d’un non spécialiste ?

Si j’ai un message aux parents qui veulent se séparer, c’est celui-ci : pensez que l’intérêt de votre enfant doit vous pousser à trouver une solution amiable si celle-ci est possible et que, que vous acceptiez une procédure amiable ou pas, vous auriez grand intérêt à prendre un spécialiste de la matière car si vous souhaitez l’amiable il saura vous y aider, et si au contraire vous pensez que l’amiable est impossible, il saura mettre tout en œuvre pour votre défense.