La procédure de divorce est complexe, plus encore lorsque l’on découvre a posteriori que les textes ne sont finalement pas si clair qu’il semblait et que parfois ils trouvent difficilement leur application.

De la théorie à la pratique il y a des océans de difficultés insoupçonnées. L’objet de cet article est de tenter en une liste non exhaustive, de rappeler les pièges les plus courants auquel se heurte un lecteur non avertis des textes de loi relatifs au divorce.

Entre Internet et les réseaux sociaux, la première action du futur divorçant est de tenter de trouver des renseignements. Outre le problème de la fiabilité des informations, il arrive fréquemment que la lecture de la Loi soit la première cause d’incompréhension car si parfois le texte paraît clair (c’est loin d’être toujours le cas), deux écueils attendent le non-spécialiste : corréler le texte particulier avec le corpus juridique en son entier et voir comment en réalité il s’applique. Et c’est souvent là que le bât blesse car même les avocats, s’ils ne sont pas spécialisés en la matière peuvent se laisser prendre aux ors d’un texte qui promet plus qu’il ne peut faire en réalité.

Il est devenu difficile aujourd’hui, pour ne pas dire quasi-impossible, d’être réellement avocat généraliste tant les contentieux se sont spécialisés, notamment celui du droit de la famille qui a connu ces dernières années un nombre considérable de réformes directes et indirectes.


Pour avoir un conseil cohérent, il faut donc confier son dossier soit à un spécialiste reconnu, titulaire de la mention de spécialisation en droit de la famille, soit à un avocat qui pratique la matière de façon régulière et en a fait son domaine de compétence privilégié car si le travail de l’avocat est de défendre son client, de l’assister dans ses procédures, de l’informer de ses droits c’est aussi, et cela manque parfois cruellement, de l’informer de la réalité pratique.

Il faut pour cela être didactique mais aussi pragmatique et avoir l’humilité de reconnaître la limite effective des solutions juridiques. Ainsi le client parfaitement éclairé pourra faire les choix les plus adapté à sa situation.

L’objet de cet article est donc, de façon non exhaustive, de faire un petit catalogue des difficultés pratiques, revers du droit, auxquelles risque de se heurter les divorçants.

En savoir plus sur https://www.village-justice.com/articles/divorce-quelques-rappels-pratiques,28905.html#lTWPhcMwFgXlxQ22.99