Il est possible aux époux qui sont tous deux présents et assistés d’un avocat d’accepter, lors de l’audience de conciliation, ce que l’on appelle couramment le principe du divorce.

En réalité le nom complet est l’acceptation du principe de la rupture du lien conjugal.

Mais le nom est parfois trompeur et il est absolument impératif, avant d’accepter ce « principe » d’en bien comprendre les conséquences pour ne pas se trouver ensuire, désagréablement surpris.

Car une fois le principe du divorce accepté non seulement le divorce est inéluctable mais surtout les causes du divorce ne seront plus débattues.

Et c’est là que le hiatus intervient souvent.

Car l’époux demandeur du divorce est … d’accord pour divorcer (cela va de soi) et il a donc tendance à vouloir accepter le principe du divorce, cela lui semble logique.

Mais pour autant il n’est pas nécessairement d’accord pour faire table rase des causes du divorce.

Il en va de même pour l’époux qui subi la procédure de divorce et qui peut, même s’il est d’accord pour divorcer, souhaiter que les torts soient établis.

L’important est d’être informé, ensuite chacun fait ses choix en toute connaissance de cause.