L’une des grandes difficultés d’un divorce est l’adéquation entre vouloir et pouvoir. Entre le sens de ce qui est juste et la réalité juridique, entre l’espoir et le possible.

Il appartient à l’avocat, rapidement de voir ce que le client désire, réellement, en dehors de toute règle de droit afin de le correler à la réalité de notre droit, et parfois à la réalité pratique pour pouvoir enfin déterminer ensemble la route juridique à prendre.