A l’heure du divorce-minute, ou des promesses de procédures expresses fleurissent dans les discours politiques, il faut peut-être se rappeler qu’il ne s’agit pas d’acheter un carotte ou de réparer une voiture.

Nous parlons ici d’humain, de sentiments, de femmes, d’hommes, d’enfants qui vont devoir vivre une séparation et l’organiser.

Il ne faut pas que ça dure trop, c’est certain. Mais il faut cependant penser à l’autre, celui qui subit la séparation plus qu’il ne la désire et doit faire son deuil non seulement de son couple et de son amour mais aussi de ses rêves d’avenir commun.

Il faut aussi, très pragmatiquement penser au quotidien à venir et le mettre en oeuvre pratiquement, s’assurer que les choix que l’on a envisagé sont viables.

Il faut encore comprendre les options possibles, s’informer, choisir en toute connaissance de cause en prenant en compte l’ensemble des éléments de la séparation.

Tout cela demande un minimum de temps, de réflexion et de respect.

Un divorce ça dure toute la vie, pensez-y avant de le brader.