La Jurisprudence est de plus en plus sévère avec les avocats, exigeant non seulement une compétence d’excellence mais aussi une intense prudence dans les relations à leurs clients qu’ils doivent prévenir de tous les risques et dont ils doivent se prémunir en multipliant les écrits. 

Je suis favorable à cette nécessaire spécialisation et je ne peux que me féliciter de la meilleure qualité qui est demandé aux professionnels, quoiqu’à force de nous obliger à prévenir nos clients de tout (au risque de les affoler) et de les considérer comme des ennemis potentiels, on rende fort difficile la relation de confiance… 

Par contre, nulle jurisprudence, nulle remarque sur ces décisions affligeantes rendues par des magistrats incompétents, indolents ou de parti pris qui forcent les justiciables à des frais d’appel, quand elles ne brisent pas tout simplement leurs vies. 

Il serait peut être temps que l’institution judiciaire regarde son propre nombril et entame une réforme de fond et pas seulement des toilettages de circonstances ayant pour seul but de satisfaire la vanité ou l’électoralisme de nos dirigeants.